Share
Mick Taylor Nous Parle de sa Rencontre avec les OVNIS

Mick Taylor Nous Parle de sa Rencontre avec les OVNIS

Qui est Mick Taylor?

Mick Taylor  Mick Taylor Nous Parle de sa Rencontre avec les OVNIS mick taylor
Mick Taylor

Le guitariste Mick Taylor était ni un membre original des Rolling Stones ni même dans le groupe quand il a commencé à se produire dans des stades et des grands amphithéâtres à la fin des années 80 et 90. Mais les riffs de guitare jazz très sophistiqué influencés par le blues propres à Mike Taylor ont su donner à des albums classiques comme Sticky Fingers unetouche spéciales, une dimension supplémentaire qui était manquante qui n’était pas là auparavant et qui a quittée en même temps de lui. Taylor a visité les Etats-Unis avec le Bluesbreakers et il est apparu entre autre sur des albums tels que Bare Wires et Blues From Laurel Canyon (1968). En 1969, il a accepté l’offre des Rolling Stones pour combler le départ de Brian Jones qui est mort plus tard cette année. À ce moment là les Stones avaient déjà établi leur réputation comme l’un des plus grands groupes de rock et venait de publier un de leurs meilleurs disques, Beggars Banquet (1968). Mais Taylor a laissé rapidement son empreinte sur le style des Stones  et il était présent pour les légendaires tournées de concerts qui ont eu lieu au cours de leur apogée dans les années 1969-1974. Il a joué sur certaines pièces de Let It Bleed (1969) et sur tout le disque Get Out Yer Ya-Ya (1970). Sticky Fingers (1971) fût le premier album studio des Stones pour lequel il a été présent du début à la fin de l’enregistrement. Il a ajouté son fameux effet de vibrato sur la piste de “lead guitar” de la chanson “Sway” et il est à l’origine de presque tous les effets de guitare sur la pièce “Moonlight Mile.” L’accomplissement le plus notoire de Taylor lors de son passage avec les Stones est sans doute la trame de guitare Santana-esque dans “Impossible You Hear Me Knocking.”   Sur le classique album double des Stones en 1972, Exile on Main Street, Taylor a co-écrit “Ventilator Blues” et a apporté sa contribution avec sa guitare “bluesy” sur des chansons comme “All Down the Line” et “Soul Survivor.” Taylor joue également la wah-wah guitare sur le hit single“(Doo Doo Doo Doo Doo) Heartbreaker,”de Goats Head Soup (1973) qui comportait également des touches mélodiques remarquables de la part de Taylor sur des ballades telles que la chanson “Winter.” Le dernier long jeux de Taylor comme Rolling Stone était It’s Only Rock ‘n’ Roll (1974) qui comprenait son long solo jazzy sur la pièce “Time Waits For No One.” Peu de temps après la sortie de l’album, Taylor a quitté les Rolling Stones. De nombreuses théories ont été avancées pour expliquer le départ de Taylor y compris les conflits avec le guitariste Keith Richards et la peur qu’avait Taylor de se laisser prendre dans le mode de vie de drogués du groupe.

Mick Taylor et les OVNIS

Arthur Shutterwood  Mick Taylor Nous Parle de sa Rencontre avec les OVNIS arthur
Arthur Shutterwood

Quoi qu’il en soit, en plus d’être un excellent guitariste et d’avoir fait partie d’un des groupes les plus légendaires de l’histoire du rock n’ roll, Mick Taylor a également le privilège d’être un des rares humains sur Terre à avoir vu un OVNI. Alors qu’il discutait avec le journaliste Timothy Green Beckley, Mick Taylor lui a parlé d’un dimanche matin particulièrement froid  en Janvier 1970 quand il essayé de frayer son chemin à travers deux pieds de neige pour obtenir une meilleure vue sur un OVNI qui dégageait une lumière incandescente. [1] L’événement a eu lieu à Warminster en Angleterre qui est bien connu comme étant un endroits très propice à l’apparition d’OVNIS depuis environ 15 ans et qui se situe très proche de la zone où sont apparus les mystérieux crop circles qui ont fait parler d’eux dans les journaux à travers le monde. [1] Taylor faisait partie d’un groupe de sept personnes qui se sont réunie  pour une scéance d’observation du ciel dans un champ de blé plutôt dense. [2] À l’époque, des formes fantomatiques et mystérieuses et des bruits”whoosong” survenant en plein milieu de la nuit étaient rapportés sur une base quasi quotidienne à cet endroit vers le milieu des années 1960. À peu près tout le monde qui se sont aventurés dans la campagne dans ce coin là ont pu observer des choses étranges se déplaçant dans le ciel nocturne. [1] Ce matin-là, Arthur Shutterwood, rédacteur en chef du quotidien local le Journal Warminster, a suivi Taylor et plusieurs de ses amis américains autour de cultures denses de Warminster. [1] Taylor a soudainement observé la pulsation éblouissante d’un OVNI qui se positionnait au-dessus d’eux.

Il était si brillant […] que nous pouvions même distinguer des moutons au loin sur une colline voisine qui se blottissaient ensemble pour avoir de la chaleur. [1] [2]  Au loin, les personnes présentes pouvaient également  distinguer deux OVNIS supplémentaires qui erraient dans le ciel.

Shutterwood dit:

Je me souviens du Rolling Stone qui n’en revenait pas de ce qui se passait et qui se demandais si ses yeux ne lui jouaient pas des tours. Mais il a finalement dû conclure que les ovnis étaient tout à fait réels car tous les sept membres du petit groupe d’observation du ciel avaient vu la même chose que lui. [1] [2]

————————————————
[1] Timothy, Green Beckley, UFOs and the Stars, p. 41
[2] Michael C. Luckman, Alien Rock, Pocket Books, p.64

 

Profile Status
ACTIVE

Leave a Comment