Share
Mark Zuckerberg Affirme que les Islamistes Radicaux Veulent sa Tête

Mark Zuckerberg Affirme que les Islamistes Radicaux Veulent sa Tête

 zuckerberg-IslamicState  Mark Zuckerberg Affirme que les Islamistes Radicaux Veulent sa Tête zuckerberg IslamicStateAussi incroyable que cela puisse paraître, les musulmans sont encore en train réclamer la mort de quelqu’un qui devrait être salué un champion de leur cause. [6] Même si le PDG de Facebook leur permet d’utiliser son réseau pour promouvoir leur djihad sur Internet, paradoxalement, ils lui reprochent sa position sur la liberté d’expression. Après l’attaque dévastatrice de Charlie Hebdo à Paris où 10 journalistes et deux policiers sont morts, les agences de presse font exactement ce que les barbares veulent qu’ils fassent – de l’auto-censure. [10] Heureusement ce n’est pas tout le monde qui verse dans l’hystérie et la peur. Certains s’affairent plutôt à défendre le droit de chaque personne à exprimer librement leurs idées et opinions. [9] Sentant sans doute une opportunité pour avoir l’air intelligent, l’inventeur de Facebook a pensé que c’était le bon moment pour essayer de voler un peu d’attention et profiter du fait que tous le monde se concentrent sur l’incident de Charlie Hebdo pour se péter les bretelles un peu. [7] Malgré le fait qu’il discute volontiers de censure électronique avec les communistes chinois, Mark Zuckerberg a tout de même essayé de jouer les héro du premier amendement en affirmant que plus que jamais il est engagé à veiller à ce que Facebook soit toujours une plate-forme pour la liberté d’expression. Dans un post Facebook, il annonce au monde entier que lui et la plus grande plateforme de médias sociaux du monde sont solidaires avec les victimes de l’attentat contre le journal satirique français Charlie Hebdo. [12] Dans un de ses statut Facebook, Mark Zuckerberg explique que les musulmans sont furieux de sa décision de ne pas renoncer à la liberté de parole pour apaiser leur colère. Le vendredi 9 Janvier 2015, Zuckerberg s’est expliqué sur la nature du désaccord et a rappelé un incident datant de 2010 au Pakistan durant lequel un avocat pakistanais voulait le condamner à mort parce que son réseau de médias sociaux a refusé de supprimer un contenu désobligeant concernant le prophète Mahomet que certains musulmans ont trouvé blasphématoire et offensant. [1] [4] Le contenu en question provenait d’une annonce pour le Draw Mohammed Day organisé par Pamella Geller qui aura eu lieu le 20 mai de cette année. Bien que Zuckerberg n’a pas été condamné à mort ou quoi que ce soit du genre, il est à noter que les agents gouvernementaux pakistanais ont fait bloquer Facebook dans leur pays. [5]

Il y a quelques années, un extrémiste au Pakistan s’est battus pour que je sois condamné à mort parce que Facebook a refusé d’interdire un contenu concernant Mohammed qui l’a offensé. Nous avons tenus notre bout parce que des voix divergentes – même si elles sont parfois offensantes – peuvent faire du monde un endroit meilleur et plus intéressant. Facebook a toujours été un endroit où les gens à travers le monde peuvent partager leurs points de vue et leurs idées. Nous suivons les lois de chaque pays mais nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de personnes dicter ce que les gens peuvent partager à travers le monde. Pourtant, comme je réfléchis à l’attentat d’hier et à ma propre expérience avec l’extrémisme. La présence d’un groupe d’extrémistes qui tente de réduire au silence les voix et les opinions de tout le monde dans le monde entier je pense que c’est quelque chose que nous avons tous besoin de rejeter. Je ne vais pas laisser cela se produire sur Facebook. Je me suis engagé à bâtir un service où on peut parler librement sans craindre la violence. Mes pensées sont avec les victimes, leurs familles, le peuple de France et les gens partout dans le monde qui choisissent de partager leurs points de vue et leurs idées même quand cela prend du courage. # JeSuisCharlie [1]

Se référant aux musulmans masqués qui ont abattu 12 employés au siège social du magazine satirique français Charlie Hebdo, Zuckerberg a communiqué ses condoléances et a créé un hashtag pour montrer sa solidarité avec le magazine. Zuckerberg prétend utiliser la même décision équitable pour tout le monde sur Facebook où l’interdiction et la suppression de contenu est laissé à la discrétion des gestionnaires de pages ou de groupes. [1] Zuckerberg a déclaré qu’il est de notre devoir de rejeter “un groupe d’extrémistes qui tentent de réduire au silence les voix et les opinions de tout le monde dans le monde entier.” [12] Le “post” de Zuckerberg est devenu viral avec plus de 400 000 “likes” et plus de 30 000 commentaires. Bien que des milliers d’utilisateurs de Facebook aient félicité Mark Zuckerberg pour son soi-disant courage, il y a bien sûr eu certaines personnes qui n’étaient toujours pas satisfaite de ses déclarations. Beaucoup de musulmans et d’utilisateurs de Facebook pakistanais ont été scandalisés parce que pour eux la déclaration se lit comme si Zuckerberg avait blâmé toute une nation pour les actions d’une seule personne. [3] Plusieurs ont condamnés sa décision de soutenir la liberté d’expression et de permettre le dénigrement de la religion sur son réseau. [2] Il n’a pas fallu longtemps pour que certains utilisateurs mécontents de Facebook commencent à l’apostropher à cause de sa déclaration. Comme les rapporte le journal britanique The Mirror:

Le “post” a un grand nombre de commentaires mais l’un des plus “aimé” l’un suggère Zuckerberg essaie de jouer aux favoris.

“Que dire de tous ces gens qui sont mort en Palestine, en Irak, en Afghanistan et en la Syrie? Je ne vous ai jamais vu condamnez ces actes barbares …

L’intervenant souligne qu’en fait Facebook a interdit d’innombrables pages pour avoir affiché des choses “offensives”.

“Il me semble qu’il joue les favoris … La liberté de parole et les discours haineux ne sont pas la même chose. Allez vous renseigner s’il vous plaît. “[13]

zuckerberg-tweet-islam  Mark Zuckerberg Affirme que les Islamistes Radicaux Veulent sa Tête zuckerberg tweet islamPeut-être que la mise à prix de la tête de Zuckerberg va davantage lui ouvrir les yeux sur les dangers de l’islam radical. Tout comme les gens de Charlie Hebdo, le PDG Facebook va découvrir que les musulmans vont toujours essayer d’utiliser la démocratie et la liberté d’expression pour détruire la démocratie et la liberté d’expression.
———————————————————-

[3] Priya Joshi, Facebook founder Mark Zuckerberg reveals 2010 Pakistan death threat, International Business Times, January 10, 2015 00:22 GMT
[6] Dom the Conservative, Facebook CEO Mark Zuckerberg Reveals That Muslims Are Calling For His Head, Mad World, January 9, 2015 at 3:24 pm
[7] Mark Zuckerberg Got Death Threats from Pakistan, More Mag, January, 9th 2015
[8] Michael Cantrell, Mark Zuckerberg Just Angered THOUSANDS of Muslims, Young Conservatives, January, 9th 2015
[9] Revathi Siva, Mark Zuckerberg: Pakistani Extremists Wanted Tech Genius Dead, News Everyday, 10 Jan ’15 06:46AM
[10] Muslims Are Furious With What Billionaire Mark Zuckerberg Told Them, Conservative Tribune, Saturday, January 10th, 2015
[11] Jeff Ward-Bailey, Charlie Hebdo: Mark Zuckerberg pledges Facebook will protect free speech, Christian Science Monitor, January 9, 2015
[12] Giuseppe Macri, Zuckerberg Pledges Free Speech On Facebook In Wake Of Charlie Hebdo Attack, The Daily Caller, 1:15 PM 01/09/2015

 

Profile Status
ACTIVE

Leave a Comment