Share
Les Ornithologues Suédois ont Banni les Nom d’Oiseaux qui Sonnent ‘Racistes’

Les Ornithologues Suédois ont Banni les Nom d’Oiseaux qui Sonnent ‘Racistes’

bird-watching-racist  Les Ornithologues Suédois ont Banni les Nom d’Oiseaux qui Sonnent ‘Racistes’ bird watching racistLa Suède fait encore la manchette dans les nouvelles internationales comme étant la mecque du marxisme culturel en Europe. L’obsession pour le politiquement correct est tellement hors de contrôle en Suède qu’ils sont maintenant en train de renommer tout un paquet de volatiles parce que certains noms d’oiseaux pourraient être interprétés comme étant “racistes”. [3] Peut-être que ça l’air d’un coup d’épée dans l’eau vite comme ça cette manipulation arbitraire du vocabulaire mais faut comprendre ici que l’élimination des choses qui sonnent racistes n’est qu’une pierre d’achoppement, juste une autre étape sur le chemin qui conduit vers l’émergence d’une utopie post-raciale. [6] Selon le site de nouvelles suédois The Local, l’interdiction concernant les nominations racistes qui a suivi les changements de nom est survenue peu de temps après que la société ait terminée la compilation de sa première liste complète de tous les types d’oiseaux. “Nous avons jamais disposé d’une liste officielle de tous les oiseaux du monde traduit en suédois jusqu’à maintenant, nous avions juste eu une liste officieuse qui avait été dressée il y a environ 10 ans,” a déclaré le porte-parole de la Société Ornithologique Suédoise M. Anders Wirdheim. Les employés de la société ont reçus de nombreuses questions provenant de traducteurs et d’ornithologues amateurs qui voulaient connaître les noms exacts des oiseaux. [5] Anders Wirdheim, a déclaré au journal The Local:

Nous avons continué à recevoir de plus en plus de questions provenant de traducteurs de programmes de télévision et de livres qui voulaient savoir exactement comment se traduisaient différents noms d’oiseaux ou ce qu’ils signifiaient. Nous avons donc décidé de dresser une liste exhaustive et c,est lors de sa compilation que nous avons décidé de changer les noms des oiseaux qui auraient pu provoquer un débat.” [2] [5]

AndersWirdheim-  Les Ornithologues Suédois ont Banni les Nom d’Oiseaux qui Sonnent ‘Racistes’ AndersWirdheim
M. Anders Wirdheim

La liste complète des noms d’oiseaux suédois a finalement été achevée il y a trois semaines après plusieurs années de recherche et comprend les traductions pour 10 709 espèces différentes. [7] Tous les noms d’oiseaux contenant le mot “Neger” (nègre) tels que l’negerfinken ont été modifiés pour utiliser à la place “svart,” le mot suédois pour «noir». Une espèce de canard connu sous le nom “Hottentott” a été modifié en raison de l’utilisation apparente péjoratif du mot contre la tribu “Khoikhoi” d’Afrique du Sud. Le “Kaffer,” un oiseau, connu comme “the swift” en anglais (le rapide), a également été modifiée pour ne pas sembler similaire à un terme péjoratif utilisé en Afrique du Sud, ainsi le “rapide à croupion blanc” est devenu le “vitgumpseglare.” Même les mots qui, lorsque traduits, pourraient présenter une sonorité douteuse dans d’autres langues ont été interdits et modifiés tels que c’est le cas par exemple pour le “Zigenarfågel” ou “l’oiseau gitan.” [2] “Il est très raciste, en particulier en Afrique. C’est de l’incitation à la haine en Afrique du Sud que d’utiliser ce mot donc nous avions vraiment besoin de supprimer ce nom,” dit Erland Jirle, un de ceux spécialistes qui ont été impliqués dans le développement des nouveaux noms. [1] La sensibilité raciale de la Suède est si remarquable. L’humanité devrait être reconnaissante pour le rôle que joue actuellement la Suède qui s’impose de plus en plus comme un phare de lumière politiquement correcte dans un monde obscur, raciste, homophobe et phallocrate. [6] En plus des noms racistes, les noms d’oiseaux qui, auparavant, ont été directement traduits de l’anglais ont été mis à jour sur une liste qui comprend près de 1100 espèces d’oiseaux. [1]

Paul Baicich  Les Ornithologues Suédois ont Banni les Nom d’Oiseaux qui Sonnent ‘Racistes’ Paul Baicich
Paul Baicich

L’observation des oiseaux est un passe-temps populaire chez les Suédois qui sont des amoureux de la nature. Autour de 17 000 sont membres de Société Ornitologique Suédoise et le groupe estime qu’un total de 30 à 40.000 personnes à travers le pays participent à ce sport sur une base régulière. [7] Mais grâce à la revue National Geographics nous savons maintenant que l’ensemble du champ de l’observation des oiseaux est “raciste”. Selon le Fish and Wildlife Service des États-Unis, en 2011, “93 pour cent des ornithologues américains étaient de race blanche, 5 pour cent étaient d’origine hispanique, 4 pour cent étaient noirs, 1 pour cent étaient des Américains d’origine asiatique et 2 pour cent étaient classés dans la catégorie «autres». [10] De plus, il semblerait qu’il n’y ait pas suffisamment d’observateurs d’oiseau de race noire toujours selon le National Geographics. [9] [10] Ceci devrait expliquer pourquoi les ornithologues de l’époque nous sont arrivés avec des noms aussi racistes pour toutes ces différentes espèces d’oiseaux qu’ils ont découvert au fil des ans. Non seulement cela, mais il semblerait qu’ils n’acceptent pas n’importe qui dans leurs rangs non plus. Les chiffres présents dans les analyses démographiques montrent de grandes lacunes ethniques dans le domaine de l’ornithologie. Évidemment les bonnes âmes libérales sont d’avis qu’une telles lacunes s’expliquent nécessairement par une certaine forme d’exclusivisme raciste. [9] Paul Baicich, écrivain, éditeur et ancien membre du conseil d’administration de l’American Birding Association, dont le père est nommé Giuseppe et dont la famille est italienne, dit que le manque d’inclusivité dans ce champs de recherche n’est rien de nouveau. “Il y a environ 120 ans les organisations d’observation des oiseaux étaient pas mal tous anti-immigrés,” dit-il. [10]

Au cours des trois dernières années, un groupe d’ornithologues se sont réunis ensemble pour essayer de greffer plus de minorités dans leur communauté, ils ont même organisés une série de conférences intitulée: Focus on Diversity: Changing the Face of American Birding. [10]

Parce qu’il doit être évident pour tout le monde que vous ne pouvez pas observer les oiseaux sans faire intervenir le problème de la «diversité». La citation suivante provenant du journal National Geographics nous montre à quel point ils ont complètement perdu la carte avec leur histoire bidon de racisme en ornithologie. leur acarnement à essayer de trouver du racisme partout est absolument risible. C’est à peine croyable qu’un journaliste sérieux ait même pris la peine de traiter d’un sujet aussi ridicule. Et là on parle même pas de l’American Birding Association qui s’est plié à toute cette mascarade:

Les réunions ont couvert un éventail de raisons pour lesquelles les minorités peuvent trouver cela difficile d’embrasser l’observation des oiseaux y compris les préoccupations sur la façon dont les spectateurs pourraient réagir s’ils voyaient un homme noir ou hispanique avec des jumelles errer dans les bois ou dans un quartier de banlieue au crépuscule, à l’aube ou la nuit . [10]

Selon les rapports disponible à ce moment là, les débats sur la question semblaient jusqu’à présent avoir été assez minimes et plutôt discrets, mais à un moment donné il s’est passé quelque chose d’étrange: soudainement une grande quantité de gens ont commencé à tweeter des photos d’oiseaux suédois racistes en signe de protestation. Erling Jirle qui est chercheur ;a l’Université de Lund et un passionné des oiseaux, a déclaré au journal suédois Sydvenskan:“J’ai bien pensé qu’il y aurait eu un peu de réactions mais pas à ce point-là.” [7] Alors que certains voient le changement comme un ajustement nécessaire, d’autres estiment que cet incident représente juste un autre exemple de la rectitude politique hors de contrôle . [2] Un dérapage similaire s’est déroulé aux États-Unis à la fin de 2013 lorsque les officiers des affaires publiques à Seattle, dans l’État de Washington, ont exigés que les mots «sac brun» et «citoyens» soient interdits de toute utilisation au sein des documents et communiqués officiels du gouvernement municipal. [2] M. Elliott Bronstein du Bureau pour les droits civils à Seattle a fait valoir que «sac brun», un terme faisant référence à des réunions où les participants ont apportés un lunch venant de la maison, pourrait être offensant pour les Noirs Américains. La police au Royaume-Uni a également interdite l’utilisation des mots “liste noire” et “liste blanche” en 2012 craignant que certaines applications de la loi pourrait éventuellement déboucher sur des accusations de racisme. [2]

——————————————————–
[2] Mikael Thalen, ‘Racist Sounding’ Bird Names Banned in Sweden, Infowars.com, February 20, 2015
[3] Sweden Renames Birds With “Racist” Names, The Daily Slave, February 20, 2015
[4] Michael Allen, Racist Bird Names Banned In Sweden, Opposing Views, Sat, February 21, 2015
[7] ‘Racist’ bird names banned by Sweden, TheLocal.se, 20 Feb 2015 10:53 GMT+01:00
[8] Sweden: Several birds found to have racist names – now they are being replaced, Before it’s News, Friday, February 20, 2015 9:18
[9] Daniel Greenfield, Bird-Watching Now Also Racist, Front Page Mag, September 23, 2014
[10] Martha Hamilton, Colorful World of Birding Has Conspicuous Lack of People of Color, The National Geographics, September 23, 2014

Profile Status
ACTIVE

Leave a Comment