Share
Le Journal d’un Terroriste Américain

Le Journal d’un Terroriste Américain

at  Le Journal d'un Terroriste Américain atLes banquiers et les milliardaires de Wall Street peuvent attacher leurs tuques avec de la broche. Dans le nouveau roman, Journal d’un Terroriste Américain, par Chuck Darwin, c’est tout un paysage qui défile devant nos yeux: des gens fauchés par des tirs de mitrailleuse, du monde qui tombent de lieux hauts perchés, des pauvre bougres qui se font trancher la gorge – ils crèvent de manière de plus en plus horrible au fur et à mesure que le récit avance. “Ceci est un document surprenant”, nous dit Patrick Quinlan, président de Strawberry Books et éditeur de la collection. “Il y a beaucoup de colère dans cette nouvelle et pourquoi pas? Les banquiers ont créés un chaos incroyable pendant une très longue période de temps. Beaucoup d’emplois ont été exportés à l’étranger. Avouons-le: tout le monde attendait la venue d’un roman où une personne normale, un travailleur ordinaire décide de riposter.” Dans cette histoire, un homme d’âge moyen sans nom a tout perdu – sa famille, son travail, sa vie même. Son humiliation se transforme en une colère noire qui déborde ensuite dans une rage meurtrière. Il décide donc de partir à la chasse des personnes qu’il accuse d’être responsables de sa situation – les très riches, qui si souvent profitent de la misère des travailleurs. L’homme est un vétéran militaire qui a énormément de champs de compétences dans le domaine de la technologie. Il ne part pas dans une folie incontrolée. Au lieu de cela, il procède lentement et méthodiquement. Il commence tout d’abord par choisir ses cibles, il les traque et ensuite il les tue froidement avec la précision d’une montre suisse. La plupart du livre prend la forme d’un journal dans lequel l’homme – qui se renomme Spartacus (s’identifiant ainsi au chef de la révolte des esclaves romains) – documente soigneusement ses préparatifs pour chaque assassinat puis décrit l’assassinat lui-même dans les détail les plus graphiques. Les lecteurs se lancent dans une incroyable escapade meurtrière, traqué par le FBI et par une société secrète.

“Les gens craignent les terroristes islamiques du Moyen-Orient,” dit l’auteur Chuck Darwin. “Je pense qu’ils cherchent dans la mauvaise direction. Qui pensez-vous sont les gens qui vont rejoindre ces organisations terroristes au Moyen-Orient, les pauvres? C’est faux. Études après études montrent que les groupes terroristes recrutent dans le même bassin de population que l’armée américaine. Les gens de l’ancienne classe moyenne qui n’ont pas d’autres options ” Selon Darwin, c’est seulement une question de temps avant que les gens bien éduqués de la classe moyenne d’Amérique commencent à tourner leurs compétences redoutables contre leurs oppresseurs. Qui sont leurs oppresseurs? Ceux qui ont transféré leurs emplois vers des pays où les gens travaillent à bas salaires afin que l’entreprise puissent faire plus de profits. “Mon héros est un gars dont la vie a été ruinée. Il n’a plus de perspectives d’avenir. C’est vraiment le bout de la route pour lui. Mais il a beaucoup de compétences. Il sait comment utiliser des armes. Il sait comment utiliser la technologie. Il sait comment planifier et comment couvrir ses traces. Il est patient. Il est ambitieux. Il a de la détermination. Toutes sorte de bonnes qualités américaines. Il commence à frapper des cibles faciles, les gens riches, ceux avec qui il n’a pas de lien. “Comment pouvez-vous arrêter quelqu’un comme ça une fois qu’il a démarré? La réponse est simple: c’est impossible.”

———————————————
[1] Brian Whitney, Diary of an American Terrorist, Disinfo, September 22, 2014

 

Profile Status
ACTIVE

Leave a Comment